Introduction

Le design est né avec la révolution industrielle. Comme une multitude de métiers, il est aujourd’hui interrogé par l’économie numérique, où le travail de production d'un bien ou d'un service vaut parfois moins que les données numériques produites lors de leur fabrication et par leur usage. La relation client/fournisseur s’en trouve modifiée.

Le numérique et les nouvelles technologies ça crée des ponts ou des murs ?

  • D'un côté
    • Une formidable opportunité de partage des connaissances et de compétences.
    • Une voie vers de nouvelles possibilités de création, de conception et de fabrication.
    • L'outils d'une plus grande implication des citoyens et convergence des luttes...
  • De l'autre
    • L'instrument du renfonrcement d'un système de classes et d"une économie qui déconstruit le salariat (du lien de subordination à un employeur, au lien de domination à un client).
    • Le lieu où l'algorithme tend à se substituer au libre-arbitre de l'être humain
    • Un outils qui fait rêver au devenir d'un homme "tout puissant" pendant que les droits se délitent.

Cette mutation profonde du capitalisme a vu en moins de 10 ans Apple inc., Alphabet inc. (Google), Microsoft et Amazon devenir les 4 premières multinationales mondiales à travers leur valorisation boursière (suivie de près par Facebook en 8e position), en lieu et place des pétroliers. La captation et le traitement massif des données numériques (big data) qui sont à la base de leur richesse, a pour corollaire l’édification de nouvelles «enclosures»1.

1Enclosure : C'est le terme anglais qui désigne l'action d'enclore un champ, une forêt. Le terme fait référence à un acte de l'aristocratie anglaise qui a fermé l'accès de ces champs par des haies et des murets aux éleveurs au XVIè siècle, pour faire valoir leur droit de propriété de la terre, qui auparavant était gérée en commun. Les enclosures ont appauvri une armée de paysans devenue une classe laborieuse condamnée à vendre sa force de travail dans des filiatures pour survivre au début de l'ère industrielle. Les lois anglaises de criminalisation de la pauvreté qui ont accompagné ces enclosures ont structuré un marché du travail qui est au fondement du capitalisme moderne. (Wikipédia)

C’est en réaction à de nouvelles enclosures (interdiction d’accès aux codes source d’un logiciel) que sont apparus au milieu des années 80 le logiciel libre et l’open source, participant à l’émergence du mouvement des communs. Celui-ci a donné naissance aux Créative Commons, accompagnant les nouvelles pratiques de création à l’ère numérique, facilitant la diffusion et le partage de nombreuses productions. Le développement des technologies 3D ouvre également de nouvelles perspectives et interroge le milieu du design sur ce que pourrait recouvrir la notion d' « open design ».

Avec l’amélioration des performances des imprimantes 3D, en modifiant en profondeur les modes de conception et de production, les fondements de l’industrie et du design sont en effet réinterrogés. Car ces bouleversements peuvent, soit épaissir le « mur d’orgueil » (Manifeste du Bauhaus de 1919 de Walter Gropius) en dissociant totalement les métiers du design de ceux de la fabrication, soit favoriser des coopérations professionnelles entre le travail manuel et intellectuel, la conception et la mise en œuvre, l’artiste et l’artisan, en alimentant la réflexion sur ce que serait "produire des communs en commun".

L’Europe face au big data : la culture européenne des droits de l’homme est-elle soluble dans des algorithmes ? - Pascal Brunet, directeur du Relais Culture Europe

Icône PDFQuelques chiffres clés

Le mouvement des communs

Qu’est ce que la résurgence du mouvement des communs : Logiciel libre, Créative commons, Open design ?

Francesco Brancaccio, chercheur postdoctoral de l’IRI (Institut de Recherche et d’Innovation) présente les nouvelles enclosures de la connaissance et du savoir. Il décrit ensuite brièvement les principales transformations de la propriété intellectuelle aujourd'hui sur le plan de ses fondements juridiques. Enfin, il se concentre sur la résurgence des communs informationnels et numériques et les inventions juridiques qui en découlent.

Icône PDFLire "La resurgence des communs"

Icône YoutubeLa résurgence du mouvement des communs

La philosophie de la culture libre, héritage du mouvement libre de logiciels

Xnet, association basée à Barcelone depuis 2008 milite pour la culture libre et la défense des citoyens à l’encontre des abus de la part du contrôle des droits d’auteur.

La philosophie de la culture libre, héritage du mouvement libre de logiciels est la meilleure preuve qu’un nouveau type d’éthique et une nouvelle façon de faire les affaires sont possibles.

Icône PDFLire "La culture du libre, on veut que ce soit libre, comme l’Internet libre"

Comment rétribuer la production d'un bien commun ?

L’exemple du syndicat des Editeurs de Logiciels Libres qui a construit un modèle économique par un engagement syndical

Baptiste Larvol-Simon, fondateur de SYNPELL, présente l’expérience de Synpell, qui s’est constitué en syndicat

Icône YoutubeLa construction d’un modèle économique par un engagement syndical

Le travail en coopération est aussi un investissement productif

Emmanuel Antoine, Directeur présente, par le cheminement de Minga dans ce projet CHIC, la stratégie est en terme de « modèle économique », que ce soit pour le travail de sélection variétale d’artisans semenciers qui refusent de « privatiser » le vivant ou pour le travail des éditeurs de logiciels libres.

Icône PDFLire "Minga dans le cadre du programme « CHIC »"

Icône YoutubeLe travail en coopération est aussi un investissement productif