Les outils conçus dans le cadre de cette coopération transnationale ont vocation à être des supports pédagogiques, des médias permettant de mobiliser le plus grand nombre sur des problématiques spécifiques, choisies collectivement parce qu’elles sont au cœur des enjeux de notre société.

Ils sont accessibles, sous la licence Creative Commons. Cela signifie que vous pouvez contribuer à enrichir son contenu, et faire profiter de vos créations à d’autres membres de la Communauté CHIC.

Un tatouage pour m'identifier

Atelier de Barcelone

Cet atelier s’est déroulé en octobre 2016 à l’Université du design de Barcelone

Pendant 3 jours, une équipe de designers, fab managers, étudiants et pédagogues ont conçus des prototypes de jeux « tampons » sur le thème du tatouage et de l’identité.

Description du thème

De la construction sociale du corps aux technologies développées pour augmenter ses capacités, nous entrons dans l'ère fascinante et effrayante où la science fiction devient réalité. La «cyborgisation » du monde nous renvoie de manière confuse, idéologique ou religieuse aux enjeux d'identité, de performances, de gains économiques, de compétition professionnelle... Elle interroge les notions de genre et d'éthique, d'évolution des normes sociales et juridiques.

Icône PDFCahier des charges de Barcelone

4 designers, 4 projets

  • Mook - Rome, Italie

    Mook créé et produit des objets réalisés avec des matériaux récupérés, des pièces uniques nées de la collecte et de l'assemblage de matériaux «déversés par le temps».

    Le projet : Les enfants expriment leurs émotions avec des tatouages signifiant la colère, la peur, la joie, la tristesse ou le dégoût. Ils peuvent combiner les tatouages pour expimer des émotions plus complexes. Puisqu’il est difficile de tatouer sur la peau, le projet propose de tatouer sur une photo fabriquée sur papier photosensible dans une chambre noire utilisant un flash.

    Icône YoutubeWorkshop de barcelone 1 - Octobre 2016

  • Reinis ANZIKIS, Liepaja - Lettonie

    Jeune designer de 23 ans. Développe principalement le design de site web et crée des identités d'entreprise dans le studio de développement WEB Asns.lv. Il est également graphiste indépendant.

    Le projet : Créer un jeu qui aiderait les restaurants, les bars ou d'autres organismes à travailler en étroite collaboration et à échanger leurs visiteurs

    Icône PDFReinis Anzikis et son expérience à Barcelone (document en anglais).

    Icône YoutubeWorkshop de barcelone 2 - Octobre 2016

  • Dewi Brunet, Bruxelles - Belgique

    Designer passionné par les liens entre l'origami, le design, les mathématiques, la botanique, la mode et l'architecture.

    Le projet : Les réflexions se sont concentrées autour du corps comme support ou moyen d’exprimer une appartenance ou une différence. Nous avons posé l’hypothèse qu’il existerait un langage universel corporel propre à l’humain. Les technologies pourraient nous aider à le desceller et les tampons à le matérialiser. Nous avons appliqué une méthode scientifique pour recueillir l’expression corporelle de différents intéressés, principalement les personnes impliquées dans le workshop ainsi que certains étudiants du BAU.

    Icône YoutubeCHIC Europe Creative

    Workshop de Barcelone

  • Benoit Bonnefrite, France

    Benoît Bonnemaison-Frite (ou Bonnefrite, ou Bonfrit), creuse un sillon peu commun dans le monde du dessin et du graphisme. La plupart du temps, ses images se retrouvent sur des supports de communication, pour des compagnies de théâtre, des festivals, des programmations culturelles.

    Le projet : Les tatouages racontent des histoires, ils peuvent aussi être utilisés en se touchant respectivement, Tatouche. Chacun cré ses formes et enrichi la boite à tampon. Des assemblages de tampons sont possibles, de tampons géométriques simples, on peut concevoir des tampons plus illustratifs.

Des tampons pour mieux manger

Atelier de Saint-Denis

Cet atelier s’est déroulé au Point Carré à Saint–Denis en décembre 2016.

Description du thème

Comment fournir aux professionnels et à toute personne intéressée par la qualité alimentaire, des outils permettant d'interpeler les jeunes sur les « enjeux » de leur alimentation ?

Cet atelier a pour objet de travailler le sujet de la promotion de la qualité alimentaire en lien avec des acteurs professionnels du domaine de l’éducation, de la santé et de l’agriculture (des artisans-semenciers…).

Pendant 3 jours, une équipe de designers, fab managers, étudiants et pédagogues ont conçus des prototypes de jeux « tampons » sur le thème de l’alimentation saine

Icône PDF«Foodtracking».

Mook - Italie

Atelier de Barcelone

Le projet : Un code-barres, ou code à barres est la représentation d'une donnée numérique ou alphanumérique sous forme d'un symbole constitué de barres et d'espaces dont l'épaisseur varie en fonction de la symbologie utilisée et des données ainsi codées. Il existe un code barre que nous cotoyons dans notre quotidien qui est le code universel des produits qu'on retrouve dans tout les magasins. Hors sans lecteur il est incompréhensible

Comment imaginer un autre type d'identification pour mieux connaître le produit ? Sa traçabilité ? Ses origines ? Sa qualité alimentaire ?

Nous avons essayé de créer des tampons pour des enfants de maternelles avec des signes simples pour essayer d'indiquer les informations des produits afin d'entamer un dialogue sur la qualité alimentaire.

Formes vives - France

C’est un atelier de communication politique, utopique et exigente qui regroupe 3 graphistes / dessinateurs : Nicolas Filloque, Adrien Zammit et Geoffroy Pithon.

Cet atelier collabore avec des associations, collectifs militants, collectivités avec l’ambition de produire des formes qui soient le prolongement cohérent et heureux de leurs pratiques

Le projet : Nous imaginons un support pour des ateliers variés, des temps d’échange et d’apprentissage qui ont tous en commun les légumes. C’est un kit constitué d’un jeu de tampons et de fonds d’affiches (à photocopier). Il est pensé pour animer trois ateliers de base : « calendrier de légumes de saison », « légumes et nutrition », « cartes des légumes ».

Icône PDFPrésentation du projet français

Caroline Cereghetti - Belgique

Son blog

Donner une dimension poétique, attentionnée et sublimée sur des détails "zoomés" avec un fil conducteur simple : la vie reste une énigme dans l'espace-temps défini de la planète terre au sein d'un univers inconnu encore à plus de 99% (comme mouvement cérébral, c'est une sorte de dé-zoom infini sur le sujet) hé oui, rien que ça.

Le projet : C’est un kit qui ressemble à une grosse marmite. C’est « la soupe à cachets ». Cachets qu’on ingurgite et cachets / tampons. Quel aliment recconnais-tu dans la bolognaise ? L’enfant cherche dans sa marmite le bon cachet, puis il peut l’utiliser et colorier… L'objectif est à partir d'un plat connu des enfants de le déconstruire, de découvrir les aliments , les épices , les huiles ... qui le constituent. On refait la recette à l'envers. Chaque cachet correspond à ceci, et de là on peut entamer une discussion autour de l'alimentation

Icône YoutubeWorkshop à Saint-Denis décembre 2016

Gustavs Lociks - Lettonie

Partant du constat que la plupart des gens se fichent de manger bien ou pas, Gustavs, étudiant à Liepaja, propose un projet militant. Pour que le produit final change vraiment, il faut créer quelque chose de plus agressif. Inspiré par les rues de la culture graffiti, Gustavs a créé un timbre qui fonctionne comme un symbole de protestation contre le mode de vie malsain et son soutien. Le timbre était assez petit pour le porter sans problème dans une poche, mais assez grand pour être remarqué. L'idée de base était que ce cachet pourrait être secrètement introduit dans les supermarchés et les institutions similaires, et, pour protester contre le choix malsain, lui imposer divers produits malsains.

La reproduction des tampons

Cet atelier s’est déroulé en 2 temps à Bruxelles (Openfab puis MadeInKit ).

Il avait pour objet de créer une machine pour assister la réalisation des tampons. De nombreuses techniques de fabrication de tampons existent mais quelle machine pourrait les assister toutes ?

L’atelier technique de mars a permis de concevoir et fabriquer le pantolino.

Workshop de Bruxelles Openfab

Celui de mai a quant à lui permis de développer des usages des machines du workshop précédent.

Workshop de Bruxelles MadeInKit

Fabriquons nous même nos émoticônes

Cet atelier s’est déroulé au Museo dei bambini à Rome du 10 au 12 juillet 2017. Il s’agissait de permettre aux enfants d’exprimer leurs émotions grâce à la fabrication de tampons.

4 designers, 1 projet

Maris Dejus, Lettonie

« Le thème du premier jour était les émotions. Les enfants ont été divisés en différents groupes par les émotions, et chaque groupe a dû créer un petit spectacle de la façon dont l'émotion de ce groupe se manifeste. Avec d'autres concepteurs, nous avons créé des modèles avec des formes géométriques que les enfants utilisaient pour rendre leurs émotions sinistres… »

Icône PDF Maris Dejus et son expérience à Rome

Le projet : Les enfants expriment leurs émotions avec des tatouages signifiant la colère, la peur, la joie, la tristesse ou le dégoût. Ils peuvent combiner les tatouages pour expimer des émotions plus complexes. Puisqu’il est difficile de tatouer sur la peau, le projet propose de tatouer sur une photo fabriquée sur papier photosensible dans une chambre noire utilisant un flash.

  • Lara Denil, Belgique

    Graphiste, photographe, Lara fait partie de l’organisation à but non lucratif Made in Kit, espace de création, situé à Schaerbeek, basé sur le graphisme participatif avec pour objectif d’éveiller, encourager et développer la curiosité pour les pratiques créatives et artistiques. C’est un service d’impressions, un atelier de création, basé sur le graphisme participatif et le DIY, pour les professionnels et des particuliers.

    Lara a participé à la conception du pantolino. Elle a également proposé son nom « pantolino ».

  • Mook, Italie
  • Perrine Dorin, France

    Perrine Dorin, graphiste multidisciplinaire. Elle crée des affiches, des tapis, des livres pour enfants, des jeux de construction en bois peint, des sérigraphies, des installations, des mobiles ... Elle joue avec les formes et les couleurs dans des compositions géométriques et acidulées. Parfois, elle plonge son travail dans la lumière noire pour donner une vision exacerbée des couleurs et nous faire rêver de ses paysages artificiels. Perrine DORIN vit, travaille et enseigne à Saint-Denis

    Perrine nous offre son carnet de voyage

    La mise en oeuvre de ces ateliers a permis de tester la fabrication de tampon sans pantolino

Deux façons de fabriquer des tampons :

Les symboles nationaux pour m'identifier

Cet atelier s’est déroulé à Liepaja en Lettonie à l’occasion du 3ème New Mediat Art Festival les 17 et 18 novembre 2017.

Il a été conçu et animé par Perrine Dorin, suite à l’atelier de Rome (aller à l’atelier 4 "Fabriquer ses émoticones."

Dédié aux enfants des écoles primaires et aux jeunes, cet atelier propose d’utiliser des signes ethnographiques lettons et l’usage du pantolino afin de créer des tampons imprimés sur des sacs en tissu.

Chaque signe ethnographique letton du folklore letton apporte un message.

En apprenant le message caché dans les panneaux, les enfants et les jeunes pourront représenter leur histoire personnelle.

Comme le dit le folklore letton - les signes apporteront la force, l'harmonie, la prospérité, la santé, la sagesse, etc. pour le propriétaire.

Icône PDFFiche technique de l'atelier

L'édition de deux mallettes

Pour rendre accessible ce projet au plus grand nombre et favoriser l’usage des jeux produits, CHIC a choisi de créer une collection de jeux CHIC – Make it together !

Trois mallettes ont ainsi été conçues.

Première mallette : « Tampons de saison »

« Cinq fruits et légumes par jour » : pour une alimentation saine, il faut consommer en quantité des fruits et des légumes.

Mais quid de la qualité ? Cette mallette reprend le prototype conçu par Formes Vives lors de l’atelier de St Denis

Voir la section "Des tampons pour mieux manger"

Icône PDFFiche technique de la mallette

Deuxième mallette : « Tampons à la page »

La question de l’identité est devenue un enjeu politique et social de premier ordre.

L’ex-libris, dont la pratique remonte à l’Antiquité, est une marque symbolique d’une représentation identitaire individuelle, apposée sur un livre, et qui rend ce dernier unique.

La mallette « Tampons à la page» permet aux enfants de construire (au sens propre) un ex-libris à leur image, et de s’insérer ainsi dans une tradition pluriséculaire et toujours vivante.

Cette mallette a été conçue suite à une rencontre entre le projet Tatouch du designer B. Bonnefrite à Barcelone et les médiathèques de St. Denis (France).

C’est Perrine Dorin qui a conçu ce jeu.

Icône PDFLire la présentation du projet Exlibris, par Perrine

La troisième mallette contient le pantolino